La Seine-Saint-Denis pâtit aussi d’un manque d’investissements dans ses équipements sportifs

Notre département de la Seine-Saint-Densis est l’un des moins bien lotis en matière d’équipements sportifs. A leur saturation s’ajoute leur vieillissement et cela n’est plus acceptable alors que nous allons accueillir les Jeux Olympiques en 2024. J’ai interpellé à ce sujet Laura Flessel, Ministre des sports.

 

 

 

Retrouvez ma question ci-dessous :

Madame Sabine Rubin attire l’attention de Madame la Ministre des sports sur le déficit structurel d’équipements sportifs dont souffre actuellement la Seine-Saint-Denis.

Alors que Paris a été choisie pour accueillir en 2024 la XXXIIIème édition des Jeux Olympiques modernes, l’une des ambitions affichées par le gouvernement est de s’appuyer sur ces festivités pour promouvoir durablement la pratique sportive de tous les français, source d’épanouissement individuel et collectif.

Or le département de la Seine-Saint-Denis, un territoire particulièrement sollicité pour l’organisation des JO, est également l’un des moins bien pourvu en matière d’équipement sportif : près de 16 équipements pour 10 000 habitants, contre 49 au niveau national, soit trois fois moins. A cette saturation des équipements s’ajoute encore leur vieillissement, alors que 47% des structures construites ou rénovées l’ont été il y a plus de 20 ans.

Une situation encore aggravée dans les quartiers dit « prioritaires », ou l’on tombe à 8 équipements pour 10 000 habitants, redoublant ainsi des inégalités sociales déjà patentes.

 En 2016, selon une étude du RES, c’est près d’un habitant sur quatre qui n’aurait pu exercer d’activité sportive faute d’infrastructure adéquate.

Une situation qui inquiète jusqu’au comité olympique et sportif départemental, qui regrettait que la Seine-Saint-Denis soit l’un « des départements les moins bien dotés de France », et espérait que cette « occasion historique » puisse permettre la construction de « beaucoup plus d’installations ».

Dans ces circonstances, elle souhaite donc savoir quelles mesures Madame la Ministre compte-t-elle prendre afin d’évaluer les besoins existants sur ce territoire en matière d’équipement sportif, et quels investissements seront consentis pour permettre la rénovation et la construction d’installations à même d’accompagner la pratique sportive de tous et toutes.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *