Postes vacants : le Ministère doit recruter prioritairement en listes complémentaires.

Les personnes sur listes complémentaires doivent être recrutées prioritairement par le Ministère. Dans de nombreuses Académies on constate avec effarement que le Ministère tend à privilégier le recrutement de contractuels, plus précaires et moins bien formés, au détriment des lauréats du CRPE.

Le concours est et doit rester la voie normale de recrutement dans l’Éducation nationale, dans l’intérêt du personnel-enseignant et de nos enfants.

Le Ministère doit prendre ses responsabilités en procédant à des réouverture de listes, et devrait à terme améliorer les conditions de travail et de formation, en menant une large politique de pré-recrutement.

Lors de mon intervention en commission, le Ministre pratique un déni de réalité en niant cette précarisation rampante qui s’insinue dans nos écoles : pourtant partout en France collectifs et syndicats interpellent le gouvernement sur cette situation proprement aberrante.

 

Retrouvez ma question ci-dessous

Madame Sabine Rubin attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Education Nationale sur la situation des professeurs se trouvant inscrits en liste complémentaire du CRPE.

Je me fait présentement l’écho des inquiétudes des lauréats inscrit en liste complémentaire pour le Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles ( CRPE ) de l’année 2017.

Un certain nombre de collectifs et syndicats vous ont d’ores et déjà interpellé sur la crise de recrutement actuellement en cours dans votre ministère, et plus particulièrement sur l’embauche de personnel contractuel dans un tiers des départements, en dépit du fait que les listes complémentaires ne soient pas épuisées.

A titre d’exemple, dans la seule académie de Montpellier, le rectorat nous a confirmé l’existence de 56 postes vacants.

En septembre, c’est près de 49 départements qui se trouvaient en situation de déficit de personnel, fragilisant notre service public de l’éducation, tant du point de vue du personnel enseignant que des élèves.

En effet dans certains départements on a pu constater des recrutements de professeurs du secondaire à partir de Bac+2, ce qui peut nuire à la qualité de l’enseignement proposé ainsi qu’à la nécessaire égalité de tous les élèves face à l’école.

Le recrutement au sein de l’éducation nationale devrait se faire prioritairement parmi les lauréats du CRPE, afin notamment de limiter l’embauche abusif de contractuels, qui par la charge de travail induite se trouvent également pénalisés pour la préparation de leur concours.

Pourtant c’est plus de 1500 contractuels enseignants qui ont été recrutés, soit les 2/3 du recrutement annuel, précarisant un peu plus le personnel enseignant.

Les lauréats inscrits en liste complémentaire aspirent légitimement à être recrutés en priorité, dans les conditions prévues par le décret 2013-768 du 23 aout 2013 relatif au recrutement et à la formation initiale de certains personnels enseignants.

A l’aune de cette situation, elle souhaite donc savoir quelles mesures le Ministère entend-il prendre pour pallier à ces dysfonctionnements, en matière d’ouverture ou de réouverture des listes complémentaires, ainsi que d’embauche prioritaire des enseignants présents sur ces listes.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *