Que restera-t-il demain de l’Hôpital Jean Verdier à Bondy ?

Hôpital Beaujon et Bichat, Garches, Nord Essonne, Henri Mondor de Créteil, Delafontaine et Casanova, Jean Verdier à Bondy bien sûr… La liste des établissements hospitaliers en voie de fermeture en île de France est longue. Les résistances s’organisent parmi le personnel et les coordinations d’usagers.

Cependant sans une prise de conscience collective des conséquences à long terme des politiques publiques de concentration des moyens, le lent rouleau compresseur de la casse des services de santé poursuivra sa route.

Vendredi 8 Décembre, j’étais parmi les soignants, les syndicats, les usagers et les citoyens, dans la marche entre l’Hôpital Verdier et la Mairie de Bondy.

Verdier2

Jean Verdier à Bondy ne va pas fermer, on le vide de sa substance. Les services s’éloignent, les plateaux techniques disparaissent, les lits s’évaporent, le personnel est exsangue.

Depuis 2016, fini la chirurgie viscérale ; en 2018, exit les services d’hépato, d’endocrino et de radio interventionelle… Demain à Verdier, il ne restera plus que les murs.

Pour la continuité des services de santé de proximité, mobilisez-vous, avec nous, avec eux, pour vous.

Ce jeudi 14 décembre, le personnel organise une journée d’animations et d’informations. Allez à leur rencontre. Allez les soutenir.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *