Loi Société de confiance : nouvelle attaque contre le droit du travail !

Après les ordonnances travail, voici une nouvelle attaque en règle contre les droits des salariés dans le projet de loi sobrement intitulé « Pour une société de confiance » !

Concrètement, les entreprises pourront contrevenir aux règles essentielles du droit du travail sans être sanctionnées en matière de durée maximale de travail, de temps de repos, de salaire minimal ou de règles d’hygiène.

Et ce n’est pas tout. Ce texte souhaite, entre autres, expérimenter une réduction des délais de contrôle des entreprises par l’Urssaf ou par l’inspection du travail, désormais seuls garants du respect des bonnes conditions de travail par l’employeur suite à la suppression des CHSCT.

Après avoir « libéré les énergies », c’est à dire après avoir facilité les licenciements, M. Macron devait « renforcer la protection des salariés ». Voilà comment il s’y emploie.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *