Présente au rassemblement pour protester contre la venue de Netanyahu en France

J’étais présente hier au rassemblement pour protester contre la venue de Netanyahu en France, ce véritable pompier-pyromane, incarnation de la droite la plus extrême, chauvine et belliciste.

La réception sucrée et affable de Netanyahu par Macron est un signal terrible pour les progressistes du monde entier qui luttent pour la paix et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
Et cela alors même qu’on dénombre plus de 120 morts ces dernières semaines lors des manifestations pacifiques de palestiniens pour la « Marche du retour ».

Je condamne avec la plus grande fermeté la politique de colonisation de l’actuel gouvernement israélien, ses nombreuses exactions et crimes de guerre, régulièrement dénoncé par la quasi-totalité de la communauté internationale, malgré le veto étasunien.
L’effarante perspective d’un embrasement généralisé n’a pourtant jamais été aussi proche.
Les tensions se multiplient au Proche-Orient, et les appétits des puissances régionales s’aiguisent : chamboule-tout géopolitique qui voit se dessiner un axe USA-Israël-Arabie Saoudite pour contenir les visées de l’Iran et la Russie, sur fond de guerre en Syrie et au Yémen.

La décision unilatérale de D. Trump de se retirer de l’accord iranien et de reconnaître Jérusalem-Est comme capitale de l’Etat d’Israël ne pouvait malheureusement que participer à cet emballement, éloignant un peu plus les chances d’une paix durable et partagée entre israéliens et palestiniens.
Et tout cela bien sûr au détriment des peuples, grands perdants des querelles entre puissants.
Car il faut le rappeler, israéliens et palestiniens sont les premières victimes de ce conflit.

Pour qu’une paix soit enfin signée et qu’un Etat palestinien soit reconnu, c’est vers nos gouvernements qu’il faut désormais se tourner : une pression et une vigilance citoyenne permanente exigeant condamnation et sanction vis-à-vis de toute entorse au droit international et aux libertés publiques et individuelles, sans fausses pudeurs ni faux semblants.

Il faut réclamer du gouvernement une offensive diplomatique tout azimut indispensable pour renouer le chemin du dialogue et de la négociation.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *