ENEDIS : A quoi bon un Gouvernement quand un Conseil d’administration vous suffit amplement ?

Après m’être rendue à deux reprises sur le site d’Enedis de Ville de Noisy le Sec, en grève depuis plusieurs semaines pour défendre notre service public de l’énergie, j’ai tenu à relayer leur lutte auprès de Nicolas Hulot.

Sa réponse plus que lapidaire montre que cela fait bien trop longtemps qu’il est éloigné des réalités qui traversent notre pays.

Je continuerai à marteler qu’attaquer le service public, c’est attaquer ses usagers.

Une boutique EDF fermée, c’est l’impossibilité d’expliquer sa situation, lorsqu’on ne maitrise ni la langue ni le numérique.

Un agent qui perd son statut, c’est l’électricité coupée d’office en cas de retard de paiement.

En bref, l’attaque libérale est double : elle vise les usagers avec l’augmentation des tarifs et les agents avec les suppressions d’emploi et la fin de leur statut.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *