BUDGET DE l’ÉTAT : l’AUSTÉRITÉ, MAIS PAS POUR L’ÉLYSÉE !

Ce mardi 10 octobre j’intervenais au sein de l’hémicycle à propos du contrôle annuel du budget de l’État.

Alors que le pays est à la diète, qu’on nous explique que les prestations sociales « coûtent un pognon de dingue », l’Élysée n’hésite pas augmenter de 3 millions le budget alloué à son fonctionnement.

Sans parler des vacances et déplacements privés du Président qui sont certes prélevés sur ses propres derniers, mais qui n’intègrent pas le cout de la masse salariale des agents mobilisés.

Plutôt que de nourrir les ores d’une République pour le moins vermoulue, cet argent serait bien plus utile pour l’aide alimentaire des pays les plus pauvres !

Retrouvez mon intervention en intégralité :

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *