FRAUDE FISCALE : UN PAS EN AVANT, DEUX PAS EN ARRIÈRE !

Alors qu’une unanimité de principe régnait pour lutter contre la fraude fiscale sur tous les bancs de l’hémicycle, c’est finalement un texte de renoncement que propose la majorité.

Nous ne faisons pourtant qu’exiger que soit respecter nos institutions républicaines : nous sommes tous égaux devant la loi, qui doit être la même pour tous et partout.

Or malgré l’assouplissement du « verrou de Bercy », possibilité est donnée aux fraudeurs de « négocier leur peine », voir même de se soustraire à la peine en payant une simple amende !

Facile lorsqu’on s’appelle HSBC ou Société Générale…

Plutôt que de faire la chasse aux pauvres, le gouvernement devrait plutôt s’attaquer aux 40 milliards d’euros que représentent la fraude chaque année.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *