HAUSSE DES FRAIS D’INSCRIPTION : ON RENONCE À LA GRATUITÉ DE NOTRE ENSEIGNEMENT

Après la mise concurrence des universités depuis le début du processus de Bologne, la mise en place de la sélection à travers Parcoursup, ce gouvernement envisage désormais une hausse importante des frais d’inscription : près de 2700e pour un master !

Une mesure qui devrait frapper les classes populaires et moyennes, au sein d’un système scolaire français déjà profondement inégalitaire et discriminant.

On sacrifie notre jeunesse pour répondre à l’exigence de « maitriser la dépense publique ».

Et si on se posait d’abord la question des objectifs (développer le savoir et l’esprit critique, élever la qualification générale ) et qu’on adaptait ensuite les moyens financiers et humains en conséquence ?

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *