Seine Saint Denis, une justice au rabais

Alors que le parlement examine le projet de loi justice, il m’importait d’être présente auprès des avocats, greffiers et magistrats qui protestent contre le cruel manque de moyens dont souffre le Tribunal de Bobigny.

Vétusté des locaux, épuisement des personnels, dématérialisation croissante, dysfonctionnements sempiternels, toutes ces défaillances de notre service public ne peuvent que nourrir les rancœurs, le sentiment d’abandon et les petites fraudes de toutes sortes.

Face à la situation de délabrement chronique et d’engorgement de nos tribunaux, il n’est ainsi pas rare de voir un citoyen payer un « dessous de table » auprès de marchand de misère pour obtenir un simple rendez-vous, tant l’attente se fait longue !

Alors que le gouvernement entend resserrer une fois de plus la visse, au mépris du bon sens, je dénonce auprès de mes collègues Clémentine Autain et Stéphane Peu la profonde injustice dont souffre une fois de plus notre département.

Car l’égalité devant la loi, l’égal accès aux services publics qui consacrent les droits du citoyen, c’est le premier devoir de tout État républicain !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :