Pour que la souffrance au travail ne soit plus une habitude

Ce matin, des agents d’Est Ensemble se sont rassemblés en soutien à leurs collègues des bibliothèques des Lilas et de Noisy-le-Sec face à leur employeur, Est-Ensemble. 

A Noisy-le-Sec, l’équipe de la médiathèque dissimule face aux usagers une réelle souffrance au travail, et une perte de sens, qui engendrent des arrêts maladies de plus en plus nombreux. A une demande de médiation qu’ils font à la direction des ressources humaines, Est Ensemble répond par un audit organisationnel des cadres et une sanction disciplinaire du directeur adjoint de la médiathèque, un agent qui a assuré la direction intérimaire de la médiathèque et est soutenu par l’ensemble du personnel !

Aux Lilas, c’est aussi souffrance au travail et perte de sens qui sont dénoncés. Les agents demandent des moyens pour assurer le bien-être physique, mental et social de chacun sur son lieu de travail. Ils demandent la mise en place d’une concertation pour revoir complètement l’organisation de travail dans leur équipement en prenant en compte de leurs compétences et leur expertise du terrain.

Globalement, ces personnels dénoncent une politique de gestion des ressources humaines par la sanction, alors que le service public est déjà mis à mal par la pression budgétaire. Loin d’être résistant au changement, les agents du domaine de la lecture publique ne cessent de s’adapter aux nouveaux usages, et sont forces de propositions sur la manière de travailler. Ils connaissent leurs métiers et savent comment faire. 

J’encourage les responsables des services mais aussi les élus à les écouter et faire avec eux, et non contre eux.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :