Les raisons de la colère

Au moment où je m’apprêtais  à écrire ce second message en « confinement », mon ordinateur est tombé en panne ; disons, qu’Il ne voulait plus démarrer. Je me suis dit : « tiens, c’est un signe ! Peut-être faut-il se taire, faire silence. Ne pas ajouter ma voix à toutes les voix qui s’expriment aujourd’hui, dans les journaux et vidéos, en ligne évidemment ».

Depuis dix jours, je croule en effet – comme vous-mêmes probablement – sous une avalanche d’informations, de commentaires, de témoignages, d’analyses sur la situation actuelle. Une « coronaddiction » pour reprendre l’expression d’un éditorialiste des Echos. Il est urgent de m’en défaire, en mettant de l’ordre dans mes lectures et en partageant celles qui m’ont paru les plus significatives.

Je commencerai par cet article édifiant, « La théorie du fiasco », qui nous apprend que les risques de pandémie étaient parfaitement connus de l’OMS dès les années 2000. Les Etats s’étaient alors armés pour faire face à de tels fléaux, et notamment la France qui mit en place une délégation interministérielle présidée par la Direction Générale de la Santé, construisit des plans, créa un établissement public chargé de constituer des stocks, se dota d’un budget, etc. Mais l’alerte – finalement jugée excessive – de la grippe H1N1 a sonné le glas de cette « culture de la prévision et de la préparation ». Dès 2012, celle-ci disparait de la mémoire tant de l’administration que des nouveaux responsables politiques guidés, depuis, par la seule logique comptable de Bercy.

Ayant lu cela, j’ai saisi pourquoi notre chef de guerre présidentiel pouvait se permettre une réflexion de la sorte : « Je félicite ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu ». Pas faux ! Il ne savait pas.

Et en cette période d’union sacrée, mieux vaut éviter de questionner cette ignorance au risque d’être taxé d’esprit belliqueux.

Cependant, ma mansuétude à l’égard de ces dirigeants « ignorants » se trouve ébranlée à la lecture de cet autre article de Libération. Là, on apprend que le professeur Jérôme Salomon – devenu tristement célèbre par ses annonces quotidiennes du nombre d’hospitalisations, de réanimations ou de décès -, aurait alerté en 2016 le candidat Macron (ainsi que l’actuel Ministre de la Santé Véran) sur l’impréparation de la France face aux catastrophes, y compris naturelles. Si l’article ne précise pas l’intérêt dudit candidat pour cette alerte, la situation actuelle nous signale clairement sa désinvolture d’alors sur le sujet. Dommage : un autre candidat – moins ignorant – en avait fait, de façon presque prédictive, un thème de campagne, signalant l’urgence de doter notre système de santé à la hauteur de ces enjeux.

Mais en cette période « d’union sacrée », mieux vaut éviter les regrets. Et pourtant !

Car cet autre article – qui recense les informations et les alertes produites par les études de scientifiques du monde entier depuis le développement du coronavirus en janvier – révèlent le décalage des décisions politiques au regard de ces alertes. On se souvient d’ailleurs des aveux pleins de remords d’Agnès Buzyn déclarant qu’elle savait et avait averti le gouvernement dès janvier.

Alors, l’indignation fait place au regret quand Edouard Philippe déclare de façon péremptoire : « nous ne sommes pas en face d’une menace, nous gérons une pandémie ». Une inadmissible inconséquence, et encore, « le mot est faible » pour reprendre les termes de Frédéric Lordon qui dit « combien le vocabulaire nous met [à nouveau] au défi pour qualifier [tant de déni, de mauvaise foi, d’absurdité]. ».

Car notre premier ministre envisage-t-il qu’il est contraint de gérer cette crise à l’aveuglette pour n’avoir pas pris la mesure de la menace ? Entend-il qu’il est responsable du manque de tout (masques, gel, gants, sur-blouses, tests, respirateurs, oxygènes et maintenant médicaments, sans parler du manque de lits et de personnel connu de tous). Sait-il que sa « stratégie gouvernementale » est uniquement déterminée par la pénurie qu’il n’a pas su anticiper ; et que tous ses mensonges et injonctions contradictoires sont le résultat de cette navigation à vue ?

Alors, même en cette période « d’union sacrée », la colère éclate partout comme celle de ce maire dont l’expression m’a profondément touchée.

Le 25 mars dernier, l’Agence France Presse faisait état de plus de cinq plaintes et un site dédié aux plaintes a même été créé. (https://plaintecovid.fr/)

A la France Insoumise, nous avons d’ores et déjà mis en place une commission d’enquête « off ». Les auditions sont éloquentes quant au manque d’anticipation de ces trois derniers mois. Elles peuvent être consultées en suivant ce lien : https://lafranceinsoumise.fr/commission-enquete-suivi-covid19/

Mais au-delà de cette colère, cette période « d’union sacrée » ne doit pas empêcher de comprendre non seulement l’impéritie de nos dirigeants mais leur impréparation devant une menace connue par eux.

Des mauvaises langues disent que la logique économique aurait prévalu sur la crise sanitaire. C’est sûrement vrai, et c’est aussi une preuve supplémentaire (s’il en fallait une) du « défaut d’intelligence de la part de ceux qui nous gouvernent » pour reprendre les termes d’un penseur actuel. « L’Insoutenable légèreté du capitalisme vis-à-vis de notre santé », c’est précisément d’avoir oublié que, pour fonctionner, il avait besoin d’êtres humains en bonne santé, à défaut d’être au service de leurs vraies nécessités.

Ce « défaut d’intelligence » se conjugue sûrement avec une forme d’incrédulité : ils n’y croyaient pas ! Ils ne pensaient pas que ce type de catastrophes (qui, pourtant, sévit dans différents points du monde) pourrait toucher nos belles « puissances occidentales » ; « un défaut d’intelligence doublé d’une suffisance abyssale ».

Le choc produit par cette crise sanitaire sans précédent du fait de son caractère mondial aura-t-elle raison de cette forme d’obscurantisme qui a atteint nos dirigeants ?

J’ai de bonnes raisons de n’être plus crédule.

__________

  1. https://www.mediapart.fr/journal/france/030420/gerer-le-covid-19-pourquoi-l-etat-et-l-executif-ont-tout-oublie
  2. https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/20/jerome-salomon-avait-il-alerte-macron-sur-l-impreparation-de-la-france-face-aux-catastrophes-des-201_178245
  3. https://twitter.com/jlmelenchon/status/1243817602968739842?s=21
  4. https://www.legrandsoir.info/savoir-et-prevoir-premiere-chronologie-de-l-emergence-du-covid-19.html
  5. https://facebook.com/herve.feron/videos/2857966964283459/?t=5
  6. https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/coronavirus-5-nouvelles-plaintes-contre-des-membres-et-des-ex-membres-du-gouvernement-7800346506
  7. https://www.nouvelobs.com/idees/20200323.OBS26443/l-insoutenable-legerete-du-capitalisme-vis-a-vis-de-notre-sante-par-eva-illouz.html


You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :